• Songhaï, ferme bio autonome en Africaine

     

    Dans la cadre de mon ancien travail en tant qu'agent de voyage, j'ai eu l'occasion de me rendre au Bénin puis au Togo en 1996 afin de promouvoir cette destination auprès de mes clients.

     

    J'ai visité de belles contrées, apprécié la gentillesse de la population, découvert leur culture, ma culture ancestrale (un nombre impressionnant d'esclaves partant vers les îles d'Amériques venait d'Afrique de l'ouest).

     

    Et,

     

    parmi toutes ces découvertes, il y a quelque chose qui m'a touchée que je n’oublierai jamais,

    le gout et la saveur épicée de leur nourriture!

     

    Mais, j'étais loin d'imaginer qu'en 1985, une ferme agricole bio émergeai déjà dans ce pays pour donner à l'Afrique une nourriture saine, une nouvelle autonomie alimentaire, une image exemplaire et reproductible dans le monde entier, un autre souffle!

     

     

    Je vous fait partager par le biais de mon article, ma heureuse découverte de ce centre hors du commun, ne pouvant rester mouette devant tant d'ingéniosité!

     

    Le Centre Songhaï a été fondé par un afro-américain d'origine Nigérian, le père Godfrey Nzamujo.

    Prêtre catholique Dominicain mais aussi ingénieur et scientifique qui s'est donné pour mission de conforter le savoir faire Africain en redonnant aux zones rurales leur valeur jadis oubliées.

     

    Le centre basé à Porto Novo au bénin, est une ferme bio d'une vingtaine d'hectares, entièrement autonome dont le but est de former des fermiers-entrepreneurs à une agriculture respectueuse de la nature en l'imitant tout en favorisant une économie cyclique, durable et environnementale.

     

    Le Centre Songhaï fait des émules, c'est ainsi que d'autres "Centre Songhaï" se sont développés sur le territoire Béninois.

     

    L'ouest Africain s'est approprié ce concept pour se lancer lui aussi, dans une agriculture biologique interactive, économiquement viable et responsable,

     

    L'Afrique se prend en main à l'instar de Cuba!

     

    Le slogan du "Centre Sanghaï" est poignant et éloquent :

    "L'Afrique relève le tête, Africa stand up!"

     

     

     

    Songhaï est devenu au fil du temps un centre d'excellence (qualification donné par les Nations Unis) qui a institué une approche pédagogique, valorisante et productive, favorisant les interactions entre toutes les filières qui s'y trouve.

     

    Son leitmotiv, insuffler aux jeunes Africains un souffle puissant entrepreneurial  basé en premier lieu dans la pratique sur le terrain.

     

    Les productions végétales, animales, piscicoles, de biogaz et agro-industrielles s'interconnectent en profitant des apports et déchets des uns et des autres dans un esprit "zéro déchets" où,

    tout est intégré,

    tout se recycle,

    tout se transforme,

    tout est entièrement et facilement disponible!

     

     

     

     

    Songhaï : Ferme biologique modèle par Godfrey Nzamujo

     

     

    Les Africains se prennent en main en choisissant une agriculture saine pour leur population, tout en étant autonome et productive, sans intrants chimiques onéreux, dangereux pour leur santé et leur bien-être.

     

    Songhaï est passé maître dans l'art de l'utilisation de ressources localement disponibles.

     

    Une plante aquatique, la jacinthe d'eau, est utilisée pour l'épuration de l'eau contenue dans le lisier de porcs ainsi que l'eau de l'atelier piscicole mais pas seulement, elle est aussi utile pour la fabrication du compost et du biogaz.

     

    L'eau ainsi épurée entre dans le système d'irrigation des cultures maraîchères et vivrières.

     

     

    Une fonderie permet de recycler les matériaux usagés pour la fabrication de machines, de matériels agricoles, de bouteilles adaptées à la production locale.

     

    Un atelier de fabrication de granulés de végétaux et de production d'asticots de mouches riches en protéines permet de nourrir les poissons vendus à la population en frais qu'elle apprécie grandement en lieu et place du poisson congelé.

     

    Les sous-produits de la production animale ou végétale sont recyclés en intrants dans la production végétale et la production de champignons.

     

    Du biogaz est fabriqué par fermentation anaérobie des déchets animaux (excréments des porcs et de volailles) mélangés à un végétal à savoir ici à nouveau la jacinthe d'eau.

    Le méthane récupéré est stocké puis utilisé en l'électricité pour le chauffage de la poussinière des futures poules pondeuses, l'éclairage, la cuisson des repas, la réfrigération...

     

    Chaque jeune choisissant la filière végétale se voit attribué une parcelle individuelle lui permettant de parfaire son autonomie et son sens des responsabilités en plus de son apprentissage sur d'autres parcelles collectives. 

     

    Outre toutes ces interconnections, Songhaï a mis en place un système de micro-crédits disponibles aux jeunes Béninois venus se former gratuitement et sereinement en son sein afin de pouvoir amorcer leur installation tout en continuant à leur fournir de précieux conseils.

     

    Tout ce petit monde forment le réseau national des "Fermiers Songhaï".

     

    Ils ont entre autre, par le biais de Songhaï, la capacité de s'approvisionner, de commercer et de transformer leur production en farine, pâtisserie, jus, sirop, huile, savon, confiture, noix de cajou, conserve de légumes, restauration...

     

    Un centre expérimental de recherche existe au sein de Songhaï où une quarantaine de variétés de riz est cultivée pour faire face aux besoins futurs de la population.

     

     

    Songhaï possède un pôle informatique permettant à tout un chacun de se tenir informer et de pouvoir communiquer entre réseau des "Fermiers Songhaï" et entre tous partenaires nationaux et internationaux.

     

    La clientèle a la possibilité de faire son marché directement à Songhaï, de procéder elle même à la récolte de ses légumes ou de se faire livrer directement à domicile.

     

    A Songhaï s'est installé un système de partenariat et d'échanges internationaux. Outre la formation longue durée de 18 mois offerte gratuitement aux Béninois, nourriture et logement compris, des stages sont proposés et ce même aux étrangers dans huit filières d'activités.

     

    Songhaï depuis 2002 est autosuffisant et fonctionnement sur ses fonds propres.

     

     

    Je vous invite à écouter le père Godfrey Nzamujo qui nous explique comment Songhaï fonctionne en se contentant de mimer (biomimétisme) ce que la nature fait naturellement et simplement, chaque jour que Dieu fait, en un écosystème intégré!

     

     


     

    Le Centre Songhaï au Bénin :

    le développement de l’entrepreneuriat en agriculture (UNESCO)

     

     

     

    Cit'action

     

    Songhaï, c’est un processus de développement en

    pleine évolution, un laboratoire pour l’Afrique

    et le monde, un ferment pour demain.

     

    C'est surtout des hommes et des femmes

    qui ont su allier leurs efforts et faire une bonne

    lecture de leur milieu pour danser avec la nature.

     

    c’est un système de valorisation du flux énergétique qui circule

    entre les êtres vivants, un système de formation et d'incubation,

    un centre d’expérimentation technologique et un lieu de production

    de biens agricoles, de produits industriels, de services, etc...

    Page d’accueil de leur site

    Songhai.org

     

     

     

     

    Get up, stand up - Bob Marley

    Lèves-toi, debout
    Lèves-toi pour tes droits
    Lèves-toi, debout
    N'abandonne pas le combat

     

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    NDIAYE
    Vendredi 5 Mai à 10:22

    Bonjour chers amis, je suis un sénégalais qui vit en france. Je suis très intéressé de votre projet si responsable pour le développement de notre continent. Je voudrais vraiment si possible vous contacter afin que nous puissions travailler ensemble. Je veux mettre en oeuvre ce projet dans mon village où la principale activité est l'agriculture (arachide et mil). Mon voeux c'est d'incité aux populations à pratiquer d'autres cultures notamment les votres.

    2
    Jeudi 11 Mai à 22:57

    Bonjour Ndiaye, j'ai découvert le  "Centre Songhaï" par l'intermédiaire du net et ai simplement voulu partager son existence à tout un chacun par le biais de mon article ci-dessus qui lui ai consacré, trouvant le concept de cette ferme autonome astucieux, ambitieux et plein d'énergies positives.

    Je ne vous serai d'aucune aide et je recommande plutôt de prendre contact directement avec eux en cliquant dans l'onglet contact de leur site Songhai.org.

    Bonne continuation dans vos futurs projets agricoles au sein de votre village du Sénégal!

    Bien à vous, Jacky

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :